Investir dans l’Alucobond en Algérie.

Investir dans l'Alucobond
TOUR DES JEUNES MARIES – NOISIEL

Investir en Algérie dans le domaine industriel est très rentable, surtout dans les domaines où les commandes de ses matériaux sont nombreuses, l’une des plus importantes étant la création d’une usine de fabrication de plaques d’alucobond
Bien que la substance alucobond en Algérie soit un nouveau matériau industriel sur le marché algérien, et ne soit pas incarnée dans une large proportion, comme c’est le cas dans les pays développés comme l’Allemagne ou l’Amérique.
Maintenant, la demande pour son utilisation continue d’augmenter, en particulier pour la qualité que fournit cet article.
et On le trouve largement utilisé pour décore des façades extérieures des magasins et des bureaux administratifs des entreprises, ainsi que les entrepôts et les grands espaces de vente.
Maintenant, c’est en le comparant à ce qui existe dans les pays développés, nous constatons qu’il ya un manques dans utilisation quelque peu dans les structures résidentielles et administratives et de grands complexes, ce qui rend le marché Algérien vierge,et très prometteur pour les investisseurs étrangers qui souhaitent investir dans cette matière première.

Les facteurs économiques les plus importants qui contribuent à investir en Algérie

 le taux de croissance du PIB, hors hydrocarbures, a été de 3,9% au cours du 1er trimestre de 2019, en comparaison avec la même période de 2018.

La croissance du PIB hors hydrocarbures, qui reste “appréciable”, est tirée essentiellement par l’activité des services marchands, de l’industrie, du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique (BTPH) et enfin du secteur agricole.

Selon l’ONS, l’activité des services marchands a connu une croissance réelle de l’ordre de 5,6% durant le 1er trimestre 2019, contre 3,6% à la même période en 2018.

D’autres secteurs ont également participé à cette performance du PIB hors hydrocarbures. Il s’agit, en premier lieu, du secteur de l’Industrie qui a réalisé une croissance de 4,6%, contre 4,3%, de celui du BTPH y compris les services et travaux publics pétroliers qui a réalisé une croissance de près de 3%, contre 5,1% durant la même période de comparaison.

Rapport de suivi de la situation économique ALGERIE (Avril 2019) banque mondiale

AlgeriaMEUApril2019Fre

suivi

Laisser un commentaire